7 clés pour réussir ses entretiens « réseau »

L’entretien Réseau est la pierre angulaire de la démarche réseau. Sans entretien, pas de réseau. Une bonne préparation et beaucoup de pratique sont nécessaires pour développer l’art et la manière de conduire des entretiens « réseau », sans perdre de vue les 7 clés pour réussir ses entretiens.

 

Clé 1 PAS d’A PRIORI :

ne pas avoir d’a priori c’est effacer les histoires que l’on se raconte. Chacun d’entre nous a un « scénario », une idée préconçue sur le sujet abordé, ou la personne que nous allons rencontrer. Il s’agit d’en prendre conscience et de les mettre à distance pour s’ouvrir à la vraie rencontre, celle qui se passe, ici et maintenant.

 

Clé 2 Être SOI-MÊME :

c’est l’authenticité avec laquelle vous vous présenterez et échangerez avec votre interlocuteur qui va créer une relation de confiance voire de sympathie. Cette confiance est le ciment de votre réseau relationnel.

La confiance est le ciment de votre réseau relationnel.

 

Clé 3 DONNER avant de recevoir :

la démarche réseau fonctionne uniquement par ce qu’elle repose sur un échange. Autrement dit, il vous faudra aussi donner pour recevoir. Vous avez peut-être l’impression qu’en ce moment vous n’avez pas grand-chose à offrir… C’est évidemment une erreur et vous allez vite vous en rendre compte ! Donner, c’est être attentif à l’autre, s’intéresser à lui, l’écouter. Donner, c’est aussi, parfois, donner des informations ou partager des réflexions qui seront utiles à votre interlocuteur. En effet, vous disposez depuis peu d’une ressource dont il/elle a le plus souvent l’impression d’être privé : du temps. Ce temps, qu’il soit dédié aux rencontres ou à la lecture, vous permet de recueillir une quantité d’informations. Il vous permet aussi de réfléchir plus en profondeur, de prendre du recul. C’est tout cela que vous pourrez ensuite donner à votre interlocuteur.

 

Clé 4 S’intéresser à l’AUTRE :

animé d’une curiosité bienveillante et sincère, vos questions ouvertes et votre écoute active vous permettront de mieux connaître l’autre, de découvrir ses centres d’intérêts et peut-être faire apparaître des affinités ou des centres d’intérêt commun. En accordant cette attention à l’autre, vous susciterez certainement une attention réciproque. Vous aurez surement construit les fondations d’une relation durable.

 

Clé 5 S’inscrire dans une relation durable et sur le LONG-TERME :

Un bon réseau est un réseau vivant. Une fois qu’il sera constitué, ayez à cœur de l’entretenir et de le développer. Cela demande juste un peu de temps et d’attention : après chaque entretien, dans la foulée, prenez le temps de remercier votre interlocuteur. S’il vous a donné des contacts, tenez-le au courant de vos rencontres avec ceux-ci. De manière générale, tenez-le informé de l’état d’avancement de vos recherches. Bien sûr, cela n’aura pas nécessairement de sens avec tous les gens qu’il vous sera donné de connaître durant cette période de transition. Vous serez néanmoins surpris de constater que, souvent, ils/elles continueront à vous aider dans vos recherches en termes d’idées, de conseils ou de nouveaux contacts à poursuivre. Comme un jardinier, prenez-soin de vos contacts réseaux, cultivez la patience et le discernement.

 

Clé 6 SOURIRE, prendre du plaisir :

Profitez de cette pause professionnelle pour faire de nouvelles rencontres et échanger. C’est une source d’enrichissement personnel et professionnel. Si vous n’y prenez pas plaisir et que vous y progressez mu(e) par la seule nécessité de retrouver une nouvelle situation, la mise en œuvre de votre démarche réseau risque fort de vous sembler chronophage et peu efficiente. A l’inverse, si vous y prenez du plaisir, il y a fort à parier que vos entretiens seront ou deviendront fructueux et que progressivement vous développerez une nouvelle compétence, cette fameuse compétence relationnelle. Vous excellerez dans l’art de cultiver votre réseau.

Souriez, prenez du plaisir, vous excellerez dans l’art de cultiver votre réseau.

 

Clé 7 OSER :

oser c’est faire tout ce que vous aimeriez faire si vous n’aviez pas peur. Oser dire, oser demander c’est confronter ses peurs, ses croyances, ses habitudes et se rendre compte qu’in fine les autres sont bien plus bienveillants que nous l’imaginons. Oser c’est adopter l’esprit du débutant, accepter de ne rien savoir et de faire confiance à la démarche. C’est arrêter de se poser trop de questions et passer à l’action.

L’ACTU DE LED

VOIR LE BLOG

DERNIERS TWEETS

PROCHAINS MEETUPS

PROCHAINS MEETUPS