Pour l’emploi:

L’art du pitch à la française

J’étais hier à mon desk de Station F, le nouveau centre parisien de l’innovation, de la création et des idées. Le monde des jeunes entrepreneurs est en émoi. Au cœur des startups, c’est le match juridique du siècle qui va s’ouvrir entre le roi de la brioche et les pitchers (ou pitcheurs) de tout poil. Vous l’avez sans doute lu dans le Figaro, les Echos ou sur les réseaux sociaux et vous n‘avez même pas eu à attendre le Canard Enchaîné. Le groupe Pasquier a adressé des mises en demeure à plusieurs startups pour cesser d’utiliser le mot « pitch » qui serait une marque déposée auprès de l’INPI dans plusieurs classes, dont la formation … ?

Les répercussions de ce mauvais débat vont bien plus loin qu’une simple discussion juridique sur la légitimité de la propriété intellectuelle du terme « pitch », qui n’est jamais qu’un mot commun utilisé dans diverses acceptions qui vont du monde du golf à l’univers de l’entrepreneuriat, en passant par le football, la musique et la recherche d’emploi.

Le pitch est une marque, certes : la marque que fait la balle de golf en retombant sur le gazon, notamment sur le green, et c’est d’autre part le coup réalisé avec un wedge à l’approche du green.

Vous cherchez un emploi, une mission, un investisseur ? Apprenez le pitch à la française avec quelques bons experts.

J’ai l’habitude d’entraîner mes amis clients avec plusieurs types de pitchs … et je ne rechigne pas à leur offrir des brioches (ou des fruits bio) si cela leur fait plaisir.

Pour être efficace, pour susciter l’envie, il vous faudra exprimer vos talents, vos compétences, vos résultats de façon concise et ciblée. Selon la situation, vous pourrez être amenés à :

  • Indiquer en 10 à 15 mots votre principale valeur ajoutée. C’est ce que l’on pourrait appeler aussi un slogan. Ce que vous trouverez en tête de votre profil. Le mien : « Helping you find the job or business opportunity that you will love », ou en français « Vous aider à trouver l’activité professionnelle qui vous convient ». Personnellement, je parle alors d’« elevator pitch » ou de « post-it sur le front » (Merci à 3M qui ne m’empêche pas de parler de son produit). Vous disposez de 7 secondes.
  • Dans un cocktail, vous pourrez vous présenter en quelques mots, un verre de champagne ou de jus d’orange à la main. Vous aurez alors 25 à 30 secondes pour susciter l’intérêt de votre interlocuteur. J’évoque le terme de « cocktail pitch ».
  • Pour identifier des opportunités dans le marché caché, vous irez à la rencontre de personnes, sur la base de recommandations d’autres personnes que vous aurez rencontrées. C’est la démarche réseau, avec toutes les subtilités de cette démarche. Vous trouverez de nombreuses recettes sur les réseaux sociaux et dans divers ouvrages, dont un grand nombre provient de ce que mes associé(e)s et moi-même expliquons depuis de nombreuses années. Pour être efficace, vous avez droit à 60-70 secondes. Je parle alors de « networking pitch ».
  • Enfin, dans le cadre d’une présentation rapide de vos principales spécificités et compétences à un recruteur professionnel, vous pourrez sélectionner dans votre parcours les éléments-clés, les réalisations les plus marquantes, et ce dans une présentation de 3 minutes : le « headhunter pitch »

Et nous rencontrons diverses variantes. De nombreux entrepreneurs sont venus à L’Espace Dirigeants rechercher des partenaires ou des investisseurs. Nous leur demandons souvent de faire une courte présentation, qui sera selon les cas, d’une minute, de 90 secondes ou de 7 minutes. Si vous passez à la télévision, vous disposerez de temps d’antenne variés.

Le 19 mars prochain chez @Bpifrance, à l’instigation de @WATs4U, une dizaine de grandes entreprises viendront rencontrer et recruter des talents expérimentés. Nous leur demanderons de se présenter en 2 minutes, montre en main.

En bref, chacun doit s’adapter au contexte et trouver le bon dosage.

Il existe un art du pitch à l’américaine, mais aussi un art du pitch à la française. Je revendique le droit d’enseigner cet art avec mes associé(e)s. Je suis très heureux que d’autres professionnels le fassent également. Je suis très heureux que Frédéric Bascuñana @fredbascunana nous rende visite prochainement à L’Espace Dirigeants pour un Pitch@LED. Et j’espère sincèrement que le groupe Pasquier va positivement faire un bon coup de pub en livrant des brioches aux entrepreneurs plutôt qu’en leur mettant des bâtons dans les roues en prétendant les soutenir.

Une conclusion en forme de pitch ?

Vous voulez tout savoir sur l’outplacement des cadres supérieurs et dirigeants ? Suivez-moi : je suis l’original incontournable de l’accompagnement des décideurs !

PS : « L’Espace Dirigeants » est une marque déposée en 2006 … pour « Construire l’avenir »

#EnjoyBuildingTheFuture

#ExecutiveCoaching #Outplacement #Entrepreneurship

L’ACTU DE LED

VOIR LE BLOG

About the Author:

Connectons-nous sur Linkedin - Tout au long de son parcours, Olivier (X76) a croisé une dizaine de start-up ainsi que des groupes comme la Caisse des Dépôts et Consignations, SRI International (Stanford Research Institute), CPR, le Crédit Lyonnais. Homme de réflexion et d'écoute au sein de nombreuses institutions, il a aussitôt mesuré l’importance de la notion de plaisir dans le choix de l'activité professionnelle. C'est mû par cette vision qu'il fonde L'Espace Dirigeants avec Michel Prudhomme en 2006.