Être un leader porteur de sens !

A l’heure de la révolution digitale, n’oubliez pas que les aspects humains gardent tout leur sens ! Vous qui dirigez des transformations, prenez conscience de l’impact de votre comportement. Votre leadership, le sens que vous portez en tant que dirigeant, dépend de l’énergie et de la confiance que vous dégagez au quotidien auprès de vos collaborateurs et de l’ensemble de vos interlocuteurs. Apprendre à percevoir les effets de votre attitude est par conséquent indispensable.

Développer les meilleures stratégies, les meilleurs réseaux, savoir élaborer une vision pour le futur de son entreprise, tout en dégageant une énergie et une confiance en cohérence avec sa vision, c’est se donner les moyens de faire aboutir les actions mises en place tout en gagnant l’adhésion de ses collaborateurs.

Un ami DRH me parle d’un de des dirigeants de son groupe : « Excellent profil, n’est-ce pas ? Et pourtant, je me rends compte que sur le terrain, il ne passe pas auprès des collaborateurs. Il a tout en théorie mais il ne sait pas donner du sens, susciter l’envie auprès de ses équipes. ». Bien plus que la compétence technique, l’expérience ou le savoir-faire, c’est bien la posture au quotidien qui va faire la différence et être porteuse de sens ou pas. C’est ainsi que j’ai pu rencontrer des dirigeants conscients de l’importance de porter un sens, une direction auprès de leurs collaborateurs mais qui ne savaient pas faire.

Il ne s’agit pas simplement de faire mais d’être.

L’attitude au quotidien fait la différence. Encore faut-il avoir conscience du sens que l’on porte au travers de sa posture et de son attitude intérieure. Si dans votre discours, vous cherchez à porter votre vision mais que votre attitude laisse transparaître un mal-être, des doutes vont naître dans l’esprit de vos équipes .

Sur quoi reposent leurs impressions ? Sur l’énergie dégagée au quotidien. Aujourd’hui, les neurosciences nous démontrent l’importance du langage non-verbal. Dès 1967, Albert Mehrabian, chercheur à l’Université de Californie (UCLA), a démontré que l’impact de la communication est largement plus lié aux gestes (55%) et à la voix (38%) qu’aux mots (7%). A la fin de la journée, vos collaborateurs auront donc retenus avant tout votre attitude, portée par vos gestes et votre voix, tout ce qui relève du non-verbal véhiculé par votre corps. Votre corps doit donc être aligné et cohérent avec votre discours et votre vision.

L’impact de la communication est beaucoup plus lié aux gestes et à la voix qu’aux mots.

Tenir un discours cohérent avec son attitude 

La qualité de votre rayonnement dépend de 3 facteurs clés : vos gestes, votre mental et vos habitudes de vie. Ces 3 facteurs déterminent l’état de votre système nerveux et donc votre réelle proposition de sens au quotidien. L’idée est de créer un cercle vertueux de réussite en alignant vos actes et vos pensées. Cela sera ressenti immédiatement par vos équipes.

Ainsi, piloter, décliner des stratégies et appliquer les bonnes recettes du management ne suffit pas. C’est la manière dont vous aller gérer les 3 facteurs clés qui va créer votre réelle « proposition de sens ».

Garder le cap

Lors de la prise de fonction d’un poste de dirigeants, c’est le début d’une course de fond durant laquelle il faudra savoir être au top chaque jour et savoir gérer les hauts et les bas rencontrés dans la fonction. Il faudra gérer les frustrations liées à tout ce qui ne se passera pas comme on le souhaiterait, garder le cap. Pour ce faire, il faut croire en soi, en sa vision, en son projet et développer une conscience sur chaque facteur clé du sens.

Un mental qui construit des solutions

Au niveau des pensées, ce qui va être déterminant c’est d’être tourné vers les solutions. De consacrer plus de temps à construire une solution qu’à critiquer les échecs. Cela ne veut pas dire ne pas regarder et analyser les échecs. Au contraire, mais l’objectif consiste avant tout à retirer les fruits, le feedback de l’expérience. Ce mindset fera la différence.

Des habitudes de vie anti- stress

Lorsqu’on parle hygiène de vie, il s’agit de tout ce qui relève de l’alimentation, hydratation, sommeil, respiration, sport, pratiques de bien-être (yoga, qi-gong, méditation…). Je ne suis pas dans le mythe du surhomme qui doit être toujours au top. L’objectif est de mettre ne place une hygiène de vie proposant le meilleur équilibre selon les circonstances. A certain moment mieux vaut ne rien faire et se ressourcer. A d’autre moment, il faut préférer une bonne fête entre amis et quelques excès alimentaires à la stricte discipline. Subtil équilibre ! Ce qui est important, c’est la conscience que vous développez de votre état physiologique. L’idéal est d’acquérir des repères pour sentir les besoins de votre corps. A certains moments il a besoin de plus de rigueur et d’action et il peut aussi avoir besoin de repos et de relâchement.

Des gestes qui favorisent la respiration

Cette dimension est aujourd’hui particulièrement importante. Les déjeuners d’affaires qui n’en finissent pas, les réunions à répétitions, les têtes plongées sur les smartphones connectés H24…, rien ne favorise une bonne posture physique. Les gestes que vous faites automatiquement : s’affaisser sur sa chaise, casser la nuque pour regarder son téléphone, vouter le dos, ect…, vont créer des réflexes négatifs pour votre santé. Souvent ces postures vont entraver voir bloquer votre respiration. Il y a une vigilance à développer sur vos habitudes posturales, car elles impactent fortement la qualité de votre présence.

Ainsi être un dirigeant porteur de sens c’est être capable de développer la conscience de ce que vous dégagez malgré vous : De quoi êtes-vous porteur dans les pensées que vous nourrissez chaque jour ? Que véhicule la posture que vous adoptez face à vos équipes ? Que dit de vous votre hygiène de vie ? C’est cette conscience spécifique qui vous permettra de vous ajuster, de sentir vos incohérences et de trouver les outils pour évoluer. Re-équilibrer ces trois dimensions permettra de donner un cap, une direction et donc l’envie de vous suivre à ceux qui vous entourent.

A certain moment le mieux est de ne rien faire, de se ressourcer.

Le sens par l’exemplarité

Lorsque l’on parle de sens, on parle aussi de la dimension métaphysique. Sur ce plan quelle est la portée de mes actes ? Quel système suis-je en train de nourrir ? Lorsqu’un dirigeant fait un choix, il pose un acte, il induit une direction. Par exemple un DG qui se mettra à hurler sur un collaborateur en public, invite symboliquement tous les autres à faire de même à des niveaux différents. Il crée un style, avec de lourde conséquences. Il autorise implicitement ce type de comportement dans l’ensemble de son entreprise. Alors vous pouvez vous poser la question de ce que vous dites, malgré vous, au travers de vos actes. Si vous fuyez vos responsabilités, si vous refusez de déléguer…tous ces comportements ont des conséquences sur vos collaborateurs. Inversement, si vous favorisez la responsabilisation de chacun, si vous savez vous octroyer du temps pour vous, vous autorisez également ceux qui travaillent avec vous à suivre cet exemple. Le sens que vous portez se décèle dans votre exemplarité. Etes-vous conscient de ce que vous encouragez malgré vous ? Etes-vous en accord avec ce que vous co-créez avec vos collaborateurs ? Etes-vous bien conscient de votre part de responsabilité dans le fonctionnement de vos équipes ?

Le leader porteur de sens est celui qui saura percevoir ce qu’il crée en lui et autour de lui. Celui qui saura prendre la pleine mesure et la pleine responsabilité de ses choix et du sens qu’il impulse au-delà des mots.

Article inspiré de l’article publié dans la Jaune et la Rouge, revue polytechnique alumni, cliquez ici.

Pour lire mes autres billets publiés sur LinkedIn, cliquez ici.

L’ACTU DE LED

VOIR LE BLOG

3 juillet 2018 – Summer Champagne !

Summer Champagne ! Un dernier champagne avant la trève estivale ? L'occasion de revenir sur l'année écoulée et de réseauter une coupette à la main 🙂 Rendez-vous le mardi 3 juillet 2018 [...]

About the Author:

Connectons-nous sur Linkedin - Marianne Robert de Massy, consultante psychosociologue, a accompagné plus d’une centaine de cadres dirigeants dans leur transition professionnelle avec succès. Elle allie stratégies pragmatiques et éprouvées par L’Espace Dirigeants et techniques innovantes et performantes pour construire un impact de communication fort, clé de l’efficacité du réseau et de l’aboutissement de la recherche. Elle est animée par la volonté de faire évoluer ses clients vers plus de cohérence et de plaisir dans leur vie professionnelle, transformant cette étape en tremplin.