Optimisme et Energie – Marathon de l’emploi

Optimisme et Energie – Marathon de l’emploi

Optimisme + Energie = Succès !
Soyez prêt pour le marathon avec des haies sur le parcours !
Les 7 postures gagnantes pour retrouver une activité qui vous convient

Pour atteindre les objectifs que nous nous fixons, le mental de gagnant est essentiel. « Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté » disait Churchill. Pour autant, l’énergie à dépenser pour retrouver un job est de plus en plus importante.

L’Etat continue à dépenser sans compter, les impôts atteignent un niveau insupportable. Le marché de l’Emploi est tendu et peu lisible. De nombreuses entreprises, voire des secteurs entiers, ont gelé les recrutements.

Vider le verre à moitié vide vous enfonce dans le désespoir. Remplir le verre à moitié plein vous ressource et vous rend « chanceux ».

Soyez optimiste, c’est contagieux ; votre entourage vous le rendra.

Dégagez de l’énergie, le moteur du succès développera une spirale positive.

1. Mieux cerner votre valeur ajoutée à proposer aux entreprises et vous présenter en apporteur de solution, en créateur de valeur

Prenez le temps de recenser vos atouts et vos éléments de différenciation, de creuser vos envies, d’échanger, de confronter vos idées avec d’autres. Ce travail sera facilité si vous êtes accompagné par un outplacer professionnel.

Ne confondez pas vitesse et précipitation, ne tirez pas trop vite vos cartouches.

De la qualité de votre travail de préparation dépendra la rapidité de l’atteinte de votre objectif. 

2. Tonicité et ténacité

C’est le constat simple et de bon sens d’un client « le CV et l’expérience sont importants, mais le comportemental est clé: il faut donner envie« .

C’est un DRH qui nous explique « quand je rencontre un candidat, je regarde s’il a les yeux qui pétillent quand il  parle de son métier ».

C’est un chasseur de tête qui nous dit lors d’un échange informel dans mon cabinet avec une vingtaine de clients « battez-vous au maximum ! ».

C’est un client qui démarre sa nouvelle vie professionnelle. Sa recherche en 4 mois : 100 rendez-vous, 7 opportunités, 1 job.

Il y a quelques temps sur France Info, un de nos sportifs olympiques s’exprime sur son expérience en disant « Plus je travaille, plus j’ai de la chance … »

3. Donner envie   

Que vous soyez en entretien réseau ou en entretien de recrutement, il est essentiel de donner envie: envie de vous aider, envie de vous donner des contacts, envie de vous recruter, envie de travailler avec vous. 

Confidence récente d’un recruteur à un chasseur de têtes: « Le candidat que vous m’avez présenté a certes l’expérience et toutes les compétences pour prendre le job… mais, je suis désolé, il ne nous a pas donné envie de le recruter » 

Le marché de l’emploi est un univers de compétition qui n’a rien à voir avec le monde merveilleux des Bisounours. Et, sur chaque poste, il n’y a qu’une médaille d’or à gagner. A la fin de la course, les autres finalistes ne montent pas sur le podium.

Dans cette épreuve hautement sportive qui s’apparente souvent à un marathon, ce qui fait la différence entre ceux qui réussissent et les autres, c’est bien sûr le temps, l’effort et l’endurance. Mais c’est aussi la capacité à donner envie.

4. Se préparer à une course de haies, souvent de type marathon

Dans un contexte de compétition plus rude, la professionnalisation des processus de recrutement a fortement augmenté au cours de ces dix dernières années : les délais de décision sont plus longs, le nombre d’interlocuteurs à rencontrer est plus grand (6 à 8 personnes en moyenne), les investigations notamment sur l’individu en tant que personne (et pas uniquement le professionnel) sont plus importantes.

Dans la majeure partie des cas, la recherche peut prendre plusieurs mois. Il est important de bien se mettre dans la tête que vous entamez une course de fond, au cours de laquelle vous recevrez de bonnes et de moins bonnes nouvelles, vous aurez des réussites et des déconvenues.

Sachez que cette course est en fait une course de haies ! Vous ne connaissez pas la hauteur des haies à l’avance … et il peut y avoir un fossé derrière la haie … et vous pouvez arriver sur la haie en plein brouillard !

Soyez toujours en forme. Pour cela, pensez à vous accorder des breaks pour vous ressourcer, et à faire du sport …

Au bout du compte, vous finirez par trouver… à condition de ne pas vous décourager, d’actionner toutes les opportunités, d’appeler toutes les personnes qu’on vous aura recommandées, de préparer systématiquement tous les entretiens.

Systématisation des actions, confiance, persévérance, sont les maîtres-mots à garder à l’esprit en recherche d’emploi. 

Il est crucial de persévérer et de ne pas se décourager au premiers revers; car des déceptions, des pistes qui s’évanouissent ou explosent en vol, il y en aura beaucoup.

5. Dégager de l’énergie positive

Pour dégager en permanence une énergie vraie, intérieure et contenue, vous pouvez vous appuyer sur ces personnes magiques qui vous rechargent en énergie, les piles, mais aussi ceux qui éclairent vos perspectives, les ampoules. Vous les trouverez souvent chez les Executive Coach professionnels.

Faites attention à la fatigue visible, et dégagez une attitude détendue, mais aussi résolue et tenace. Votre rythme verbal, votre « musique des mots » seront passionnés, régulés. Le ton sera celui de l’homme d’action, sans agressivité, dégageant une paix intérieure.

Quant au contenu, soyez dans la démonstration plus que dans l’affirmation. Appuyez-vous sur des histoires vécues, des résultats obtenus. Soyez lucides et réalistes.

6. Investir dans le Networking

Ah le Networking ! Networking or Not Working !

Développer le réseau fait partie du quotidien et du savoir-faire fondamental de « L’Espace Dirigeants ».

Faites du réseau, du réseau et encore du réseau et soyez patient car le retour sur investissement est long. Encouragez vos enfants à faire du réseau dès le berceau …

Dans la phase réseau, les personnes qui performent le mieux sont celles qui allient une approche professionnelle du Networking à une attitude positive et engageante.

Dans l’art du réseautage, il est impossible d’être parfait. Nous faisons des erreurs tous les jours et il faut l’accepter. Il convient juste de prendre le temps d’en tirer les bonnes leçons. En la matière, soyez ambitieux et restez raisonnables. Maintenez-vous dans l’équilibre optimal entre le plaisir et la performance, ni trop, ni trop peu.

Ayez un discours positif. Quand votre entourage professionnel doute, c’est le moment d’avoir un discours positif. Si contrairement à une majorité de personnes enkystées dans une vision apocalyptique de la situation économique actuelle, vous apportez des idées et des solutions positives, vous ferez la différence.

7. Avoir de la chance

La chance se mérite, se provoque et se travaille.

Les chanceux vont à la rencontre de l’opportunité, prennent des initiatives, multiplient les contacts. Ils conservent « l’optimisme de volonté » du philosophe Alain.

Le chanceux sait ce qu’il veut. Il a un projet et un objectif précis. Il est dans une démarche proactive et non pas seulement réactive.

Le chanceux a confiance en lui et il inspire confiance aux autres. Il se projette positivement dans le futur.

Le chanceux ose. Il va de l’avant. Il n’a pas peur de l’échec et, devant un choix à faire, il ne ressent pas le besoin de se sécuriser avec une ceinture et des bretelles.

Le chanceux se relève lorsqu’il trébuche. Il ne se décourage pas au premier échec. Il rebondit d’autant mieux qu’il sait tirer les leçons de ses erreurs.

Le chanceux crée et entretient un réseau chanceux autour de lui. Par son caractère affable, il suscite la sympathie.

Chaque fois que vous rencontrerez un individu qui vient de trouver un poste, plutôt que de vous dire en votre for intérieur: « Il a eu de la chance … », demandez-lui de vous consacrer du temps pour qu’il vous explique comment il a réussi.

Rejoignez-nous!

S'inscrire à la Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter et recevez nos actualités.

Tous droits réservés © 2020 . L'Espace Dirigeants.